Skip to main content

Le Code pour les Adultes non Spécialistes – ça marche aussi !

coding cocktail 1

Chose promise  –  chose due ! Lundi 27 avril de 19h à 21h30 le premier Coding Cocktail a eu lieu à la Cantine de Toulouse. Une belle soirée de printemps… avec la pluie !

Une dizaine de courageuses personnes s’installe tranquillement dans la salle. Les participants sont accueillis par des animateurs déjà habitués à l’organisation d’un événement similaire (Coding Goûter).

Quelques  désistements… à cause de la pluie ? du lundi soir ? d’une petite hésitation ? En tout cas, tant mieux pour les présents car le taux d’encadrement était record : 7 animateurs pour 11 participants. Quelle chance, c’est presque une séance de coaching en groupe ! 😉

Une jeune femme approche quelques animateurs à l’accueil et pose la question en hésitant : « Juste pour vérifier quelque chose : Je suis vraiment débutant débutant… l’événement est bien destiné aux gens comme moi ? » Nicolas, l’animateur hôte principal de l’événement la rassure en souriant : « Oui oui oui ! Ne vous inquiétez pas, c’est bien pour les grands débutants ».

Cela montre bien à mon avis l’état d’esprit des adultes non spécialistes quand on parle du code et de la programmation : une petite appréhension est palpable… qui s’envole rapidement avec l’ouverture de l’événement et la petite présentation colorée de Nicolas.

coding cocktail 5

Après la théorie, les participants passent à la pratique avec trois exercices. Les têtes plongées dans les écrans, les yeux grand ouverts, les participants cherchent à résoudre la problématique posée. Ça réfléchit ici… et une ambiance de travail qui ressemble au « flux de bonheur » s’installe avec quelques exclamations de satisfaction (« youhou ! ») annonçant que l’instruction du code est bien trouvée et que ça marche, le petit personnage fait ce qu’on lui dit de faire !

coding cocktail 2

Avant de passer au cocktail, Nicolas fait une conclusion et résume ce qui a été fait : les éléments de la programmation qui ont été utilisés dans les exercices ainsi que le parallèle entre la programmation graphique et la programmation en texte. Pendant le cocktail, les échanges entre les animateurs et les participants continuent et se font même plus facilement. Dans ma discussion avec les animateurs concernant les réactions des adultes face aux contenus proposés et les différences entre enfants et adultes, quelques tendances se profilent, que j’illustre avec des retours d’animateurs :

# 1 Les adultes sont curieux et cherchent à « démystifier » le code, son vocabulaire, ses concepts, ses enjeux

Nicolas : « Ceux qui m’ont fait un retour sur leur motivations était là soit par curiosité, soit (surtout) parce qu’ils côtoient des informaticiens et qu’ils veulent être moins largués lorsqu’ils discutent avec eux. »

# 2 Les adultes cherchent à connaître une structure et les concepts avant de se lancer dans la pratique du code.

Olivier : « Les adultes encaissent plus de « théorie » avant de pratiquer que les enfants. De plus, il est amusant d’observer le silence quand Nicolas parle, suivi de murmures dès qu’il a fini. Le contraste est moins marqué chez les enfants – le murmure est plus continu… »

# 3 Les adultes cherchent à être guidés ; ils expérimentent moins que les enfants avec des instructions de code

Alain : « Ils ont été très scolaires c.a.d qu’ils se sont réellement laissés guider par la présentation accompagnant et rythmant toute la séance d’apprentissage, et je pense que cela correspondait bien à leur attente. » ou Vincent : « Les adultes sont plus disciplinés mais sont moins explorateurs que les enfants. Ceci dit j’ai trouvé qu’il fallait leur expliquer autant qu’à un enfant. »

# 4 Les adultes sont focalisés sur ce qu’ils font et impliqués dans l’activité, ils ont une motivation forte et stable

Nicolas : « Au coding goûter on sent que certains gamins au bout d’un certain temps décrochent un peu ou sont moins motivés. Il me semble qu’hier c’était moins le cas. Les adultes sont peut-être aussi plus focalisés sur ce qu’ils font. Alors que certains gamins on tendance à vite zapper d’un truc à l’autre. »

# 5 Les adultes demandent la suite de l’apprentissage du code !

Nicolas : « Ils en redemandent. Un gars m’a dit que ça aurait pu durer plus longtemps. Quand on a sonné l’heure du cocktail beaucoup étaient sur leur lancée et ils auraient pu continuer (style une heure de plus). On les a coupé dans leur élan. Cela montre qu’ils ont choppé le virus de la programmation : on prend plaisir à construire des choses et à résoudre des problèmes, on est à fond et on a du mal à s’arrêter. »

Olivier : « Ils veulent la suite, le niveau 2, 3, 4… et vite ! »

Affaire à suivre… Suite à ce premier coding cocktail, les portes sont ouvertes et l’appétit des adultes pour apprendre le code grandit ! 🙂

Ivana

Ivana

Après différentes expériences dans l'enseignement, la recherche scientifique en pédagogie et la formation, je travaille aujourd'hui sur la conception et le développement des projets de formation en ligne et e-learning. Ce blog est un outil d'apprentissage ainsi qu'un moyen de partager et échanger mes expériences avec les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *