Skip to main content

Etes-vous un bon pédagogue?


keep-calm-i-m-a-pedagogue5 pistes pour faire preuve de plus de pédagogie en entreprise

Vous avez une présentation à faire ? Un feedback à donner ? Un atelier à mener ? Une réunion avec votre client ? Vous travaillez en équipe ?

Quel est le point commun entre ces situations ? Bon, en effet, toutes ces situations impliquent une communication adaptée. Mais au-delà je suis convaincue que les compétences pédagogiques jouent un rôle primordial  et que faire preuve de pédagogie en entreprise est un atout majeur aujourd’hui.

Etre pédagogue ça veut dire quoi ?

D’après le Larousse « pédagogue » est un « enseignant, éducateur, spécialiste de pédagogie ou la personne qui a les qualités d’un bon enseignant ». Le dictionnaire électronique de l’Institut Français d’Education (IFE) indique que le mot pédagogue (en grec paidagôyos) vient de pais, « enfant », et agâgê, « direction, conduite ».

Cependant, nous allons utiliser ici le mot pédagogue dans le sens large qui est souvent utilisé et concerne la capacité à donner une conduite, une direction aux adultes.

Wikipedia par exemple explique que « Faire preuve de pédagogie » signifie l’aptitude à enseigner et à transmettre à un individu ou un groupe d’individus un savoir ou une expérience par l’usage des méthodes les plus adaptées à l’audience concernée.

Donc, quelle est l’attitude d’un pédagogue en entreprise et comment devenir un meilleur pédagogue?

1. Vulgarisez votre savoir et votre expérience.

Simplifiez votre discours et faites des efforts pour l’adapter à votre public. Cela ne sert à rien d’utiliser des mots compliqués et techniques afin de se montrer plus « compétent » devant les autres. Au contraire, plus votre discours sera clair, compréhensible et simple – plus vous allez être convaincant et compris. Du coup, votre maîtrise du sujet  sera évidente et votre auditoire sera attentif.

2. Partagez avec les autres son savoir, son savoir-faire, son expérience.

Vous avez découvert une nouvelle méthode, une astuce sympathique, une application ou un logiciel utile ? Parlez-en aux autres ! N’ayez pas peur de partager et ne le gardez pas pour vous-même. Prenez quelques minutes et expliquez ce dont il s’agit, comment il faut  faire… Plus vous expliquerez aux autres ce que vous êtes en train d’apprendre, plus vous allez maîtriser le sujet. Car le fait d’expliquer aux autres ce que vous savez mobilise votre mémoire et votre savoir et, du coup, vous apprenez mieux ! C’est vraiment du gagnant-gagnant alors testez le!

3. Guidez les autres et accompagnez-les.

Soyez méthodique, systématique, logique et cohérent avec les autres. Définissez clairement où vous voulez les amener. Quel est l’objectif de votre prochaine réunion avec votre client ? Quelle est la problématique de votre réunion hebdomadaire d’équipe ? Quels sont les étapes à passer ? Proposez un plan d’action.  Assurez-vous que les gens ne se sentent pas perdus dans votre démarche…

4. Elevez les autres, encouragez les à progresser à leur niveau et à leur rythme.

Efforcez-vous de donner un feedback constructif (Avez-vous entendu parler du feedback burger ?:) )

iStock_000015137225_Illustration

Prenez le temps de formuler votre pensée avant de vous exprimer. Surtout si vous êtes fatigué(e) ou manquez de patience. Vous risquez de vous exprimer de façon inadéquate ou d’utiliser un ton malveillant qui  laissera des traces…  Commencez toujours par reconnaître l’effort fourni par la personne devant vous ou le progrès qui a été fait. Une fois que votre interlocuteur est ouvert et à l’écoute, vous pouvez proposer  des pistes  d’amélioration.

5. Laissez la place aux erreurs et prenez l’habitude d’en tirer des leçons.

Ne soyez pas trop critiques et ne prenez pas trop au sérieux les erreurs des autres. Nous avons tous le droit de nous tromper !!! Tous ! Même les collègues plus âgés que vous, même vos chefs de projet ou la DRH. La peur de l’erreur est le plus grand ennemi de l’apprentissage ! En outre, la créativité et l’innovation se développent en expérimentant de nouvelles façons de faire. L’important c’est de ne pas refaire la même erreur, de retenir l’enseignement et en sortir des axes de progrès.

Avez-vous d’autres pistes pour devenir  un meilleur pédagogue  en entreprise ?

 

 

Ivana

Ivana

Après différentes expériences dans l'enseignement, la recherche scientifique en pédagogie et la formation, je travaille aujourd'hui sur la conception et le développement des projets de formation en ligne et e-learning. Ce blog est un outil d'apprentissage ainsi qu'un moyen de partager et échanger mes expériences avec les autres.

3 réponses à “Etes-vous un bon pédagogue?

  1. La clarté et la simplicité sont les clés pour qu’un public d’adultes soit réceptif. Il faut savoir leur faire comprendre ce qu’on attend d’eux, tout en leur faisant miroiter notre objectif de formateur. Les deux vont de pair, et si l’un est délaissé, le groupe perd le fil. C’est encore le cas dans certaines formations auxquelles j’ai assisté, où l’orateur ne fait pas comprendre à son public ce qu’il a derrière la tête.

    1. C’est clair. Les adultes sont encore plus exigeants que les enfants. Ce qui est normal car les adultes ont plus d’expériences et plus d’attentes d’une formation et d’un formateur. Du coup, ils peuvent facilement être déçus si la formation ne répond pas assez à leurs besoins spécifiques ou s’ils remarquent un manque de cohérence et de clarté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *