Skip to main content

Comment faire la transition d’une pédagogie présentielle vers une pédagogie en ligne ?

photo-1420310414923-bf3651a89816La formation présentielle d’adultes est aujourd’hui un métier bien particulier. Concevoir des formations en ligne et les mettre à disposition pour les apprenants en est un autre. Mais que se passe-t-il quand un formateur doit faire face à l’ouverture de l’apprentissage vers le numérique ? Comment faire cette transition d’une pédagogie présentielle vers une pédagogie en ligne ?

Transition pas toujours facile mais nécessaire

Comme nous l’avons déjà abordé dans un article de FormaBlog, il faut savoir s’adapter aux changements sans perdre notre identité, mais cet exercice n’est pas toujours facile. Ce processus d’adaptation sous-entend une mise en question de notre expérience, de nos connaissances, des valeurs que nous avons construites tout au long de notre expérience professionnelle.

Plus cette expérience est grande et riche, plus il peut être compliqué de gérer cette inévitable transition. La formation présentielle perd du terrain mais elle ne disparaîtra pas pour autant  : même si le numérique prend de plus en plus de place dans la formation continue, la formation présentielle restera toujours nécessaire vu les bénéfices que procurent les relations entre formateur et apprenants ainsi qu’entre apprenants eux-mêmes.

Quelles sont les difficultés de cette transition et comment faire en sorte que l’adaptation aux changements numériques soit réussie ? Le savoir-faire pédagogique utilisé dans la formation présentielle peut-il être transféré vers une pédagogie de la formation en ligne ? Finalement, s’agit-il de la même pédagogie ?

Deux métiers différents = deux méthodologies différentes

Travailler sur la formation en ligne exige le développement de compétences dans l’informatique, l’internet, la communication visuelle et le graphisme, etc… Surtout, elle exige l’adoption d’une pédagogie spécifique de la formation en ligne. Malgré la disponibilité des camarades ou des administrateurs sur le forum d’un MOOC ou les échanges qui peuvent avoir lieu à l’intérieur d’un LMS (Learning Management System), l’apprenant reste quand même seul avec les contenus proposés et tous les échanges se passent en décalage de l’apprentissage…

Si vous discutez avec un formateur expérimenté, il vous dira qu’il se sent frustré quand il faut condenser tous ses connaissances, ses expériences et ses anecdotes sur un sujet donné dans un e-learning d’une heure et demi. Il souffre également du manque de dynamisme que procure le fait de se trouver physiquement devant les apprenants. C’est comme si vous aviez enlevé le public, le décor et la scène à un artiste. La création du moment et l’improvisation du formateur inspiré par son public ne sont plus là…

Alors comment faire pour surmonter cet écart entre deux méthodologies ?

1/ Se former à l’e-learning et à la formation en ligne.

Pour concevoir une bonne formation en ligne ou un e-learning, il faut d’abord en avoir fait quelques-uns, et continuer à se former en la matière. Les formateurs sont d’habitude très critiques vis-à-vis des formations des autres.  Ils identifient  plus vite les manques, les incohérences dans la pédagogie proposée. C’est un avantage car ils iront plus vite dans l’expérimentation des approches interactives et originales.

De plus, grâce à leurs expériences avec des apprenants, ils sauront beaucoup mieux que les autres comment ne pas perdre de vue le principe pédagogique par excellence : l’apprenant doit rester au centre des préoccupations, pas le contenu ! Il reste à libérer du temps, de l’énergie et de la volonté pour apprendre les principes et les techniques de la formation en ligne.  Plusieurs sites sont à votre disposition pour vous auto-former. J’ai déjà beaucoup parlé sur ce blog de la communauté Articulate E-learning heroes. Il y en a d’autres, comme par exemple, Blog d’Adobe Captivate ou  Lynda tutorials.

2/  Bien connaître les outils d’auteurs, leurs particularités, leurs possibilités et surtout leurs caprices ! 😉

Et quand on parle des principes et des techniques de formation en ligne, on ne peut pas contourner les outils d’auteurs et les LMS qui permettent leur mise en place et leur diffusion. C’est en fait la plus grande difficulté car mieux on connaît les possibilités des outils, mieux on sera capables de trouver des moyens pour faire passer les messages aux apprenants. Attention, les outils d’auteurs peuvent être capricieux et avoir un comportement parfois difficile à comprendre, donc patience, patience…

3/ S’entourer et échanger avec des personnes branchées e-learning et formation en ligne : des concepteurs pédagogiques, des community managers, des informaticiens et des graphistes.

Vu qu’il s’agit d’une matière pluridisciplinaire, il est rare de trouver la personne qui dispose de toutes les compétences. Même si une personne a des affinités pour une discipline, il est essentiel d’échanger régulièrement avec les autres, pour continuer à apprendre, s’en inspirer, se remettre en question, s’entre-aider… Le vrai travail d’équipe, les forums e-learning, les meet-ups, les rencontres professionnelles sont des très bonnes occasions pour se remotiver, rebondir et évoluer vers ces nouvelles compétences.

 

 

 

 

 

Ivana

Ivana

Après différentes expériences dans l'enseignement, la recherche scientifique en pédagogie et la formation, je travaille aujourd'hui sur la conception et le développement des projets de formation en ligne et e-learning. Ce blog est un outil d'apprentissage ainsi qu'un moyen de partager et échanger mes expériences avec les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *